Publications

Les 135 000 réponses au questionnaire de mai ainsi que les résultats des 12 000 analyses sérologiques ont permis à la Drees et à l’Inserm d’obtenir les premiers résultats de l’enquête EpiCov. Cet onglet vous présente les principaux apports de cette enquête :

  • En mai 2020, la proportion de personnes âgées de 15 ans ou plus ayant été en contact avec le virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19, est estimée à 4,5 % en France métropolitaine. Cette séroprévalence était plus élevée à Paris (9,0 %), dans les départements de la petite couronne (9,5 %) et dans le Haut-Rhin (10,8 %).
  • Les personnes qui vivent dans des communes densément peuplées ou dans des logements surpeuplés ont plus de risques de présenter un test positif. Par ailleurs, cohabiter avec quelqu’un ayant présenté des symptômes augmente beaucoup la probabilité d’avoir soi-même un test positif, ce qui indique que les contaminations ont souvent lieu au sein des foyers.
  • Les personnes âgées de 30 à 49 ans ont plus souvent été testées positives, ce qui est aussi le cas des deux extrêmes de la distribution des niveaux de vie. Les personnes travaillant dans le domaine du soin ont été plus exposées au virus. À cause de leurs conditions de vie souvent plus dégradées, les personnes nées hors de l’Europe présentent également des tests plus fréquemment positifs.

Pour lire les publications :

EpiCov dans la presse (sélection d’articles) :
+ FranceTV Info
+ Le Figaro
+ Les Echos
+ Ouest France
+ France Culture
+ France Inter