Kits d’auto-prélèvement

L’objectif principal de l’étude EpiCov est d’évaluer la part de la population qui a déjà été en contact avec le coronavirus et à mieux comprendre l’épidémie de COVID-19. Les personnes qui ont déjà été en contact avec le virus peuvent développer des anticorps dans les semaines qui suivent l’infection. Il est possible de rechercher l’apparition de ces anticorps (1) chez une personne à partir de quelques gouttes de sang prélevées sur un buvard. L’évaluation du nombre de personnes dans la population qui ont déjà été contaminées par le coronavirus permettra de guider les stratégies de prévention et de gestion de l’épidémie.

Il est ainsi proposé à un sous-groupe de répondants (20 000 personnes de 15 ans et +) de recevoir un kit d’auto-prélèvement pour participer à cette recherche. Ces personnes sont sélectionnées en fonction de leur lieu de résidence et de manière à représenter toute la diversité de la population vivant en France.

Dans le kit envoyé à l’adresse indiquée par la personne, un mode d’emploi explique comment réaliser le prélèvement sanguin. Cinq cercles pré-imprimés sur le buvard (appelés spots) doivent être remplis après piqûre au bout du doigt. Après séchage, le buvard est glissé dans l’enveloppe retour prépayée qui doit être expédiée à la bio-banque (2) dans laquelle ils vont être stockés en attendant d’être analysés.

Attention, lorsque vous réalisez votre prélèvement, pensez à bien isoler votre enveloppe retour afin de ne pas la tâcher de sang. Cela facilitera son transport.

+ Consulter le mode d’emploi du kit d’auto-prélèvement
+ Consulter la lettre d’information sur le kit d’auto-prélèvement
+ Consulter la foire aux questions sur le kit d’auto-prélèvement

 

(1) : substance défensive produite par l’organisme dont le rôle est de protéger le système immunitaire d’un individu.
(2) : lieu de stockage des prélèvements à des fins de recherche scientifique (encadrés par la loi).